Atelier d’écriture – Nos vies de femmes confinées

Un atelier d’ écriture pour prendre un temps pour soi et se retrouver avec d’autres, pour s’autoriser, a dire, raconter, décortiquer nos vies de femmes , qui avons traversé chacune à notre manière la période de confinement et qui
sommes en train de traverser celle de » l’après « .

Parfois on a envie d’écrire, parfois même on peut sentir une urgence de prendre le stylo ou le clavier, mais on n’a pas l’espace, on ne sent pas légitime… Ou on a envie de le faire ou de continuer à le faire… ensemble !

Un atelier pour tenter, en confiance, de briser nos entraves d’écriture, nos entraves tout court, et d’inventer nos libertés .

La date et les modalités de l’atelier sont encore à déterminer compte tenu des incertitudes du contexte sanitaire et politique.

écrivez-nous pour nous dire si vous êtes intéressée pour participer. dès que nous aurons un petit noyau, nous tâcherons d’organiser les conditions logistiques adéquates !

Causons en plein air !

ça fait quelques semaines qu’on se demande ce qu’on va bien pouvoir faire de tout ça : comment s’en parler ? comment partager ? comment faire commun ?

Et surtout, il arrive rarement des évènements dont tout le monde peut parler. Nous ne l’avons pas tous vécu de la même manière – loin de là, mais nous l’avons tous vécu ! ça donne envie d’aller en parler avec d’autres, qu’on ne connaît pas, avec qui nous n’avons à priori rien de commun… et en fait si !

Alors à quelques uns, à plus d’un mètre de distance, avec des masques, on a décidé d’organiser un recueil de paroles. On installera deux bureaux où déposer ses récits :

– « à cause du confinement, j’ai été obligé.e de… »
– « grâce au confinement, je n’étais pas obligé.e de… »

Tout sera prévu pour que les distances soient respectée et les recueilleur.euses protégées.

Ces paroles feront ensuite l’objet de criées publiques ! Pour un public épars et passant…

ça vous donne déjà des idées ? Vous aussi, vous l’avez vécu…
Vous avez envie d’entendre ce que d’autres ont vécu ?
Rendez-vous place du château, au pied de la cathédrale,
le mardi 19 mai de 17 à 19h

Comment – enfin – lire le rapport du GIEC ?

La semaine de l’environnement de Campus vert aura lieu du 23 au 29 mars. Le programme est en construction.

Une envie d’arpentage de rapport du GIEC se profile à l’horizon, avec des étudiant.es de l’asso Plantago. Il y aurait besoin d’accompagnement pour l’animation, des chaud.es ?Des porteurs de paroles sauvages fleurirons aussi durant la semaine, ouvre l’œil !

Causerie : Aide-t-on vraiment quand on aide ?

Le 16 janvier on a appris plein de trucs et on s’est posé plein de questions pendant la conférence gesticulée « La politique de la rustine« : aider les quartiers prioritaires, les pauvres, l’Afrique, on est toujours pleins de bonnes intentions. Mais est-ce qu’on aide vraiment ?

Alors pour continuer sur la lancée, se creuser le cervelet et échanger des idées et opinions, Sonia K vous invite à partager une nouvelle Causerie.

Rendez-vous le 18 février à 18h

dans la véranda de la Pérestroïka, 2 rue du Tiergarten.

On s’y racontera comment on a aidé, comment on l’est et puis d’impact à différentes échelles, mécanismes de domination et actions concrètes.

Tu viens ? 

De l’éduc pop dans la Semaine de l’Environnement ?

En Mars, la traditionnelle Semaine de l’Environnement (édition 15?) aura lieu à Strasbourg.

Portée par (l’asso étudiante) Campus Vert (et le réseau Grappe) et en lien avec plein d’assos et collectifs, chaque année les organisateurices sont différent.es.

Les envies déjà exprimées pour cette année

– Porteur de parole, jeux de rôles, arpentages (sur le rapport du GIEC), agriculture, numérique, débats et autoformation d’éducation populaire… etc

Autant de trucs qu’avec Sonia K on sait et peut aussi faire. Alors si t’as envie qu’on s’allie et de te greffer sur une de ces activités, ou d’en proposer d’autres, c’est bienvenu.

Tu peux nous le faire remonter, poser tes questions ou participer à la prochaine réunion d’orga

le jeudi 23 janvier à midi à l’étage du Patio

à bientôt,

Campus Vert

Lecture collective de « Qui suis-je ? » de Jean Klein

L’association Yoga Pluriel a soutenu Sonia K dès ses premiers mois, en lui faisant un don de 1 000€ ! On profite de cet évènement commun pour la remercier !

Yoga Pluriel fait vivre un lieu autour du Yoga. On y travaille très en intériorité, mais il s’agit néanmoins d’un travail sur nos rapports au monde et d’une dynamique collective autour de ce lieu.

Sonia K et Yoga Pluriel vous proposent

un arpentage de l’ouvrage de Jean Klein Qui suis-je ?.

Cette lecture collective se veut être une occasion d’approcher le yoga de manière plus intellectuelle et plus collective. Nos échanges permettront à celles et ceux qui le souhaitent d’ancrer leurs pratiques dans une perspective plus collective et plus « politique » (au sens du lien avec la société) qu’il n’y paraît de prime abord.

Rendez-vous ce dimanche 12 janvier de de 16h à 19h

dans la salle de l’association Yoga Pluriel,

5 rue de Châtenois, 67 100 Strasbourg

Un festival d’éducation populaire !

Suite au Week-end d’Échanges et de Formation (WEF) d’avril 2019, un collectif souhaite lancer un « festival d’éducation populaire » strasbourgeois. Pour le moment, on sait qu’il s’appelle :

« Un caillou dans la chaussure »

qu’il aura lieu les 18 et 19 avril à l’ARES

Et qu’il se base sur trois principes : l’auto-gestion du fonctionnement et de l’organisation, la dimension locale de l’évènement et l’accessibilité à toutes et tous par le prix libre.

L’intention est la même que le WEF : fédérer largement les dynamiques locales autour de l’éducation populaire : militants, citoyennes engagées, collectifs informels et associations structurées. Et ce, par l’organisation concrète et collective de deux jours conviviaux d’ateliers, d’échanges de savoirs et de spectacles engagés.

Quelques exemples : Conférences gesticulées, concerts et bal folk, théâtre forum et jeux conscientisants, radio en direct, ateliers thématiques (émancipation numérique, questions de sexe et de genre…), formations (secours de rue, auto-défense…).

Sonia K met à la disposition du collectif sa structure juridique mais l’équipe de bénévoles s’organise de manière complètement auto-gérée, alternant réunions plénières et commissions de travail : bouffe, programmation, numérique, communication, déco, numérique, argent, etc.

Rejoignez – nous !

Rendez-vous le 14 janvier à 18h pour une réunion plénière,

chez les Petits Débrouillards, 12 rue du cygne

Un temps d’accueil pour les nouveaux est prévu à partir de 17h30,

mais vous pouvez aussi poser des questions par mail d’ici là !

 

Venez jouer à la dînette municipale

Eco-Quartier Strasbourg organise une journée ludique et d’éducation populaire avec l’ensemble des citoyen(ne)s qui le souhaitent  sur le « métier » de candidat(e) aux municipales, autour de la Dînette présidentielle, un jeu conçu par la Coopérative La Braise.

Rendez-vous samedi 11 janvier de 9h à 17h30
12 rue du cygne – Strasbourg (participation à prix libre)

Restez ou rejoignez-nous pour 17h30 à la fin de la dînette pour partager votre expérience de jeu lors d’une rencontre ouverte sur le thème de la campagne électorale, avec citoyen(ne)s et candidat(e)s.

Renseignements à association@ecoquartier-strasbourg.fr

Inscription obligatoire sur :  https://framaforms.org/jouer-a-la-dinette-avant-les-municipales-1575973303

https://www.facebook.com/events/579351039515978

À cette occasion, les bénévoles de Sonia K se sont formés à l’animation avec ceux d’éco-quartier. Katrin nous raconte !

Retour sur… La formation à la dînette présidentielle

La « Dinette » municipale, c’est un jeu inventé par les copains de La braise, une caricature des travers du système électoral et du plaisir assuré.

A durée variable, ce jeu nous permet de nous mettre dans la peau d’un.e candidat.e du pays des animaux, de défendre notre programme modulable, nos promesses opportunistes et surtout de « pourrir » nos adversaires. Le tout à travers des mini-jeux fort amusants. Et plus encore, ce jeu nous donne envie de discuter par la suite, des travers, mais aussi des solutions, de nos critiques, espoirs et expériences.

Le 6 janvier, Victor a formé une dizaine de personnes membres d’Eco-quartier et de Sonia K à animer ce jeu. C’était donc une journée de participation et d’animation lors de laquelle nous avons pris plaisir à jouer, mais où nous avons également discuté des techniques d’animation, des publics envisagés, des difficultés possibles… Nous avons passé un moment collectif très agréable et enrichissant et avons envie de continuer sur la lancée. Un premier groupe animera le jeu ce samedi 11 janvier, organisé par Eco-quartier.

Céline et Katrin vous proposent une dinette municipale

le samedi 15 février de 9h à 17h30.

Un atelier d’écriture pour briser nos entraves !

Un atelier d’écriture pour prendre un temps pour soi et avec d’autres, pour s’autoriser à dire, raconter, décortiquer nos vies de femmes dans la société actuelle et continuer à les inventer.
Parfois on a envie, parfois même on sent une urgence de prendre le stylo ou le clavier, mais on n’a pas l’espace, on ne sent pas légitime…
Un atelier pour tenter, en confiance, de briser nos entraves d’écriture et nos entraves tout court.

—- Attention changement de date et d’horaire !!!! —

Rendez-vous le dimanche 19 janvier, de 14h à 17h

dans les locaux de La braise, 66 rue du faubourg national.

Sophie vous invite à cet atelier d’écriture à l’occasion du lancement de la revue « Brisons nos entraves« .  Rassurez-vous, aucune obligation de publier vos textes ! Mais qui sait, une fois les entraves brisées…

Nous proposons à celles qui le souhaite de partager un déjeuner avec Elise suite à sa conférence gesticulée de la veille. soyez les bienvenues avec un truc à partager à partir de midi.